vendredi 7 novembre 2008

Hommage à la Catalogne- George Orwell




Illustrer des livres, ou faire des couvertures de livres, c'est une activité qui me plait énormèment.
Bon, j'ai guère l'occasion de la pratiquer professionnellement, mais de temps à autre, en guise d'excercice, je choisis des bouquins et j'essaie d'en tirer tantôt une couverture, tantôt une illustration pour un passage.

Ces derniers jours, j'éprouvais le besoin de me renouveller, et j'ai reconduis cet excercice.
J'ai séléctionné quelques bouquins, qui sont très importants pour moi, comme " Demande à la poussière" ou "Mon chien stupide" de John Fante, " L'amour est un chien de l'enfer" de Bukowski... Enfin bref, des trucs fastoches et pas compliqués quoi...
J'ai commencé par deux autres livres.
"Stolz" de Paul Nizon et "Hommage à la Catalogne" de Orwell...
A ma grande surprise, c'est la couverture pour Orwell qui à le mieux avancé, et abouti.
J'avais une idée précise pour "Stolz" et tout à foiré.
Pour Orwell, des croquis à l'encre au hasard, un essai à la sanguine, et pouf, tout est devenu clair, sans vraiment savoir pourquoi.
J'ai abouti à une peinture à l'acrylique, dont je suis peut être bêtement satisfait au bout de 4 jours de travail, revenant dessus patiemment, moi, qui aime faire de la maçonnerie quand je peins...
Du coup, voici l'illus et une tentative de mise en page... j'ai pas trop forcé, je suis un graphiste catastrophique, et très peu doué pour choisir les typos... Disons que c'est pour mettre la cover en situation hein... histoire de.... Y'a surement d'autres choses à faire que ça... mais j'ai tâché de resté sobre! Qu'on me pardonne!

Pour ceux qui connaissent pas Orwell, ce site est pas mal... Et en plus il y'a une bibliographie avec les couv' donc, ça peut donner une comparaison avec mon taf...
Et puis c'est l'occase, une fois de plus, de dire que je ne fais pas que des BD...


5 commentaires:

clem a dit…

c'est plastiquement intérressent,mais difficilement lisible,ce qui est peut etre une volonté de ta part, entre abstrait et figuratif, je distingue vaguement deux personnages (des soldats)une tache de sang, le positionement des jambes renvois à un taureau ou un cheval. je ne connais pas le livre (désolé) pour pouvoire mieux décrypté mais ça me donne envie justement mais avec une légere frustration.

stephane a dit…

ha bah tiens , moi c'est justement ce côté abstrait flou qui me plaît !!
pareil , je ne connais pas le livre mais une couverture comme celle-ci m'attirait tout de suite ( ce qui est à mon avis le but premier d'une couv quel soit de roman ou de Bd d'ailleurs)

En tout cas, c'est une exercice très intéressant et original

Paz a dit…

Quant à moi, je trouve le sujet parfaitement compréhensible, et ça a un bon impact en tant que couverture. Y compris avec le recadrage que tu as fait pour le titre.
Bon, le texte n'est pas particulièrement saillant, et j'ai l'impression que la couverture met l'illustration beaucoup plus en avant que le texte, mais vu les circonstances c'est un peu normal...

Enef a dit…

Merci à tous les trois pour vos commentaires.
En effet, j'ai décidé de jouer la carte du figuratif "absorbé" par l'abstrait, un peu à la manière de Nicolas De Staël avec ses payasages ou ses footballeurs( toutes proportions gardées! Je n'ai ni le talent, ni la prétention de me comparer à cet immense bonhomme).
Les personnages devaient pour moi être des élèments qui puissent évoquer des choses différentes, mélangées, dans un mouvement, une fumée, une matière. Des personnages fusionnant, à mi-chemin entre des hommes et des centaures, bouffés par la lumière d'un soleil blanc
Ta lecture Clem, bien que tu dises que tu es frustré par l'image, est en plein dans le mille. Des soldats blessés, des jambes d'animaux ( et de "toro" en l'occorrence), bref, pour renvoyer à la mise à mort du POUM et de la République Espagnole dont parle en détail le livre.
Enfin, voilà, je tenais à m'expliquer un brin... j'espère que je suis un peu clair!

yogonaru a dit…

Suis bien fan de celle là, ça change de ce que l'on voit d'habitude, l'est cool